• Et oui. Le moment tant attendu des PE et tant jalousé des autres... arrive à grands pas.

    LES GRANDES VACANCES !

     

    J'avoue, allez, j'avoue que mon esprit divague déjà vers d'autres cieux.

    Loin de la grammaire, de l'orthographe, des "je m'est trompé", "les feuilles il sont blanches" et tutti quanti.

     

    Mon esprit, il est actuellement à 3 choses :

    - qu'est ce qu'on s'entend bien avec les collègues, c'est chouette une équipe comme ça ! Et en plus, on garde notre super directrice ! glasses

    - pourvu que la danse pour notre spectacle de fin d'année ne soit pas (trop) pourrie cry

    - qu'est ce que je vais bien pouvoir modifier l'année prochaine pour que ça fonctionne encore mieux ?

     

    Et ouais. Prof 12 mois sur 12, la Super M. Et c'est pas 2 mois de vacances qui vont l'arrêter ! he

     

    Ah, et j'oubliais une 4ème chose... j'ai reçu la première partie de ma commande l'autre jour money


    2 commentaires
  • Vous devez vous dire que les Super désertent. Que ce sont des lâcheuses. Bouh, les vilaines.

    Ben vouais mais les Super elles ne sont plus en vacances (d'été) et du coup elles ont (beaucoup) moins le temps de papoter, partager, fournir le blog...

    Parce qu'elles ont une inspection à préparer, un triple niveau à gérer, un emploi du temps de ministre à caler ^^

    Mais vous z'inquiétez pas...

    Elles reviendront surement un jour...

    Et vous serez les premiers informés.

    Promis. Juré. crchaidhzudhsh (craché)


    1 commentaire
  •  Comment avoir des sous ? 

    En ce premier jour de vacances, j’ai des envies de fraises balades. yes

    Mais comme je n’ai pas encore coupé avec la classe vais-je le faire ?, je pense aux sorties que je pourrais proposer à mes élèves.

    Vient alors la condition sine qua none : il faut le pognon nécessaire !

     

    Pas à me plaindre, personnellement : l’association de parents d’élèves de la commune dans laquelle je bosse fait à l’école un joli chèque couvrant bien souvent une sortie digne de ce nom par classe.

    A côté de ce don, on renfloue les caisses de la coop par la vente de :

    • calendriers à l’effigie des petites têtes blondes,
    • photos de nos écoliers placés en rangs d’oignons, accompagnés de leur maicresse
    • tickets de tombola (lots offerts par les commerçants et artisans du village ou achetés par nos soins)

    Le photographe nous permet aussi un bénéfice grâce à des clichés de Bidule seul, Machin avec son frère, Trucmuche avec ses sœurs, Untel avec son cousin… vendus à la pochette, sur des magnets, des porte-clés, des marque-pages etc. Cependant, je trouve que c’est journée sans cartable du coup : toujours un loustic qui manque à l’appel, parti avec l’E.V.S faire son plus beau « Cheese ». Grr. L’an prochain, c’est décidé, je boycotte.

    Et comme Super-V et/ou Super-M m’ont qualifiée de pro du projet de classe, j’ose vous demander :

    Vous, vous faites comment  pour récupérer des pépettes ?

     

    En passant, bonnes vacances à toutes et tous. 


    6 commentaires
  •  

    Le psy de mon enfant va mieux

     

     Bon, OK, je me suis inspirée d’un titre de spectacle vulgaire humoristique…

    Ce petit article pour exprimer mes difficultés à convaincre des parents d’élèves de mon ressenti : il aurait peut-être besoin de consulter un psychologue (scolaire ou pas).

    Car deux possibilités :

    •       Papa et Maman de Bidule sont conscients des problèmes (c’est déjà bien !) et là : 

    o   Ils n’attendaient plus que le rendez-vous avec l’enseignant(e) pour confirmer qu’il est l’heure de franchir le pas.

    ou

    o   Ils ne pensent pas que voir un médecin des fous (si si, c’est ainsi qu’ils l’appellent) va changer la donne.

    •      Maman et Papa de Trucmuche se voilent la face ou tombent de haut et c’est alors que le rôle du P.E. n’est pas facile : M. et Mme Machin sont-ils prêts à entendre le mot « psychologue » ?

    Faut-il le tenter (ce terme) ? Et selon la réaction desdits parents : « ou voir déjà avec votre médecin… » ?

     

    Pourquoi cette réticence à prendre son téléphone pour appeler un psy ?

    Pourquoi est-ce si tabou de dire « je consulte un psy » ?

    Est-ce une honte de se faire aider par un professionnel de ce qu’il y a entre nos deux oreilles (s’il y a quelque chose) ?

    Est-ce le signe que l’on ne sait pas s’y prendre avec son enfant ?

    Craint-on que l’on aille trop fouiner dans notre intimité ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    5 commentaires
  • Tiens, ça faisait longtemps...

    Longtemps que l'on n'a pas posté, nous, les Super.
    Longtemps que tu n'as pas commenté, toi, lecteur.

    Alors il est temps de faire bouger un peu tout ça tout ça ^^

    Sur FB (oui, je suis une maitresse connectée, geek et fière de l'être... Oui LN, à l'inverse de toi, mouahahaha winktongue), je suis tombée sur cet article que j'ai trouvé fort intéressant.

    Quelle est la place des parents d'élèves dans l'école ? Faut-il ouvrir l'école ? L'ouvrir BEAUCOUP ? Faut-il se taire sous prétexte qu'il ne faut surtout pas froisser Bibou ? Faut-il être distant ? Le "Salut Machiiine, comment va ton Bibou aujourd'hui ? Oui t'inquiète, j'en prendrai soin !" doit-il être de mise ?

     

    Perso, je déteste que les parents me tutoient. Après, c'est surement parce que je ne suis jamais restée plus d'un an dans une école.

    Ensuite, je ne suis pas leur pote. Chacun sa place : ils sont parents, je suis enseignante (il parait ! happy ), je ne leur apprends pas leur métier, ils ne m'apprennent pas le mien...

    EDIT : Quand je me lis, je me dis que j'ai l'air revêche non ? happy J'aime avoir une bonne relation avec les parents, mais je ne veux surtout pas me laisser "envahir"...

     

    Bref, t'en penses quoi ?

    Et quand on a le rôle de parents ET d'enseignant ? Comment qu'on fait ??


    5 commentaires
  • Je vois à ton regard interrogateur que tu es circonspect cher lecteur, face à ce titre oh combien PAS DU TOUT évocateur.

     

    Il va surement raisonner chez les Super ce titre d'article, suite à notre discussion (somme toute passionnante), que nous avions tout à l'heure.

    Chez toi, normal que ça ne raisonne pas vraiment...

     

    Aller, je te mets dans la confidence. T'es notre lecteur après tout. Fidèle peut-être. Guest peut-être même ?

     

    En fait, la semaine dernière, j'étais en jupe avec cette chaleur par chez moi.Or, n'ayant pas eu de rendez-vous assez récemment chez ma copine dépoileuse (=esthéticienne), j'avais la guibole comme qui dirait... pas à son avantage.

    Et quand, à la récré, tu es assise sur un banc à papoter surveiller assidument, forcément, les yeux se posent de ci de là, en furetant pour suivre des yeux les élèves. En tous cas les miens font comme ça. Alors j'imagine que ceux des autres, ben... C'est pareil.

    Et voilà que, connaissant à peine mes collègues, nous entamons une discussion sur ma gambette velue, sur les pieds détestés de ma voisine de banc et de la jambe d'aspect nickel-mais-pas-tant-que-ça-quand-on-y-regarde-de-plus-près de mon autre voisine.

    Moi j'dis, c'est une belle entrée en matière pour faire connaissance ça, non ? Et ça présage, je l'espère, d'une bonne année ! happy

    Du côté de chez SuperB, ça parle aussi dessert (je me rappelle d'ailleurs nos dégustations de crêpes au caramel au beurre salé de notre année de co-travail sarcastic), peau sèche et tout ce qui va avec.

    Pour SuperV, c'est plus délicat ce genre de discussions, puisqu'il y a des Mââââles dans son école (une denrée tellement rare dans l'EN !).

     

    Alors, c'est quoi par chez vous les sujets de discussions favoris pendant la récré ou le temps de pause méridienne ?


    11 commentaires
  • (oui je dis maitresse car on est que des maitresses ici à écrire winktongue)

    "Elle est comment la maitresse de Machin ? Car la maitresse de Bidule, elle est super"

     

    Qui n'a jamais entendu cette discussion lors d'un repas de famille, au détour d'un couloir, ...

    Alors voilà, je me demandais ce que c'était, pour toi, collègue, parent, élève... une BONNE maitresse.

     

    Forcément, quand j'écris un article, je donne mon (humble) avis et ma propre vision de la question.

    Donc je ne vais pas déroger pour celui-là !

     

    Pour moi, une bonne maitresse,

    - elle aime son métier : sans dire de se dévouer corps et âme hein, 24h/24 le nez dans son Interlignes ou son Outils pour les maths. Non. elle aime préparer, elle aime être en classe avec ses élèves, elle aime apporter à ces enfants qui lui sont confiés.

    - elle aime innover : elle reste pas dans l'âge de Pierre, à s'encrouter dans des techniques et méthodes d'un autre âge.

    - elle se remet en question continuellement : parce qu'elle a toujours peur de mal faire les choses, de ne pas être au taquet, de ne pas y passer assez de temps, de ne pas avoir fait le bon truc, de ne pas avoir géré sa séance au top...  Mais elle n'a pas toujours conscience que son attitude est tellement saine !

     

    Voilà mes 3 critères principaux.

    Et toi ?

     

     


    9 commentaires
  • L'écolier de perles... jeu de mots ! Les perles d'écoliers

    Première perle de l'année en ce mardi 2 septembre:

    • Moi : Qui a peint La Joconde ?
    • Elle : Leonardo Di Caprio

    ...Ou Rose et son sourire énigmatique !

     

    Et les vôtres? On les attend avec impatience... parce que... c'est trop mignon !


    3 commentaires
  •  

    Manque de motivation

     

    C’est ce que l’on voit parfois en bas du livret d’évaluation…

    Alors si l’on se posait la question : pourquoi ?

    Y aurait-il un « coupable » ?

    L’élève lui-même ? Ses parents ? L’enseignant(e) ? L’Education Nationale ?

     

    Qu’en penses-tu ?

    Que faire en tant que P.E. pour susciter chez nos « cycle 3 » le plaisir de venir à l’école, de travailler, d’apprendre ?

    •       Quelle attitude avoir ?
    •        Quels supports utiliser ?

    A dix ans, est-on motivé par « c’est pour avoir le métier que tu souhaites faire » ? ouch

     

    Quand j’interroge mes élèves qui me semblent passifs en classe, ils me disent qu’ils sont motivés pour l’E.P.S. Chez eux, ce qu’ils aiment faire : jouer à la console, écouter de la musique, faire du sport.

    A mon avis, ce qui va les intéresser cette année, ce sera notamment :

    •    Les ceintures en calcul mental (super travail de Jenny)
    •    Les ceintures en résolution de problèmes (CM2)
    •    Les ceintures en conjugaison (super travail de Charivari)
    •    La mise à disposition d’un ordinateur quand ils ont fini leur travail

    A la rentrée, on a discuté des droits qu’ils pourraient avoir en classe, conformément à leurs goûts et il en est ressorti qu’ils pourront pendant leur temps libre :

     

    •   Faire un jeu (4 élèves maxi) : jeu mathématique, défi, jeu de vocabulaire…
    •   Répondre à des questionnaires style vrai/faux sur des sujets scientifiques (corps humain, animaux, astronomie…)
    •     Lire un livre emprunté en B.C.D.

     

    2 septembre : 4 garçons n’étaient pas motivés

    4 septembre : 2 garçons pas motivés (yes !)

     

    A quand la motivation de tous ?

     Des astuces, des conseils à me donner, cher(e) collègue ?

     


    18 commentaires
  • Mercredi 3 septembre, 22h25.

    J'ai survécu à ma rentrée ET à mon premier mercredi travaillé !

     

     Par contre, nous avons perdu les Super.

    Mais où sont-elles ? Dans leurs classes peut être ? en train de cogiter à leur nouveau fonctionnement ? A leurs ajustements ?? A leurs corrections ???

     

    Bon, ok, ça t'intéresse peut être pas, mais je t'informe quand même pour ma personne... !

    En vrac : je suis déjà fatiguée : dure dure la reprise sleep, mes élèves sont mignons, je pense que ça va bien se passer et que l'année va être sympa. Par contre, pas mal de difficultés pour certains, donc je suis déjà en train de cogiter à quelques changements...

    Et maintenant, je te livre mes tops et mes flops pour ces premières journées :

    TOPS de la rentrée

    - mon tableau "coin des infos" avec l'emploi du temps du jour, les responsabilités, le calendrier de l'année, l'énigme du jour.

    - ma première séance d'anglais en coin regroupement, c'est franchement plus convivial, même si certains se fichaient de ma pomme et mon accent du tonnerre ! winktongue

     

    FLOPS de la rentrée

    - mes preps en maths ne vont peut être pas trop me servir...

    - j'ai dit à mes élèves de recopier la poésie "comme sur le papier" (sous entendu : même mise en forme), je n'ai pas été claire, car certains ont écrit en script (comme sur le papier quoi...) : la prochaine fois être plus claire sur les consignes happy

    - je n'avais pas fait le pliage du croque livre avant : mauvaise idée, j'ai eu l'air c*n quand j'ai bloqué sur une étape...

    - mon idée d'îlots par niveau : trop bavards... ça a déjà bougé...

     

    Et vous les Super ? Et vous les collègues ?? Et vous les lecteurs ???

    Des anecdotes à nous confier ? Des idées à nous donner ?


    11 commentaires
  • Nous y voilà.

    Il y a peu de temps, j'écrivais un billet d'humeur concernant la veille de la rentrée, fanfaronnant, expliquant qu'ils existait des instits contents de reprendre, stressés, heureux, et blablabla.

    Foutaise.

    En ce 31 aout, je fais moins la maligne. Demain, mon réveil va sonner trop tôt, mon travail n'est pas terminé comme je l'aurai voulu et j'ai peuuuuur de comment va se passer ma rentrée (et comment sont mes élèves ?!)

    Bon, heureusement, ma belle affiche de porte est prête, mes fournitures sont prêtes à être distribuées, ma trousse est pleine de stylos (pas que rouges !), mon système de gestion du comportement est ok, j'ai même prévu quasiment toute ma semaine de rentrée !

    Oui mais persiste cette ultime question : vais-je arriver à gérer le triple niveau ? vais-je arriver à reprendre le rythme ??

    Et toi PE, ça va ?


    4 commentaires
  •  Encore/déjà/toujours en vacances ?!

     Quel P.E. n’a pas déjà entendu cette remarque, oh combien agréable ?

     

    Avant même le concours en poche, on ne nous loupe pas !

     

    « Ah ben, toi, t’es fonctionnaire, et en plus dans l’Education Nationale ! », « toi, t’as vachement de vacances ! »

    Est-ce pour cela que la reprise est si difficile pour certains d’entre nous, après tant de jours où nous sommes officiellement en vacances ? Au cas où un non-instit passe sur ce blog, je rappelle que nous avons en principe du travail de préparation à faire avant ce lundi 8 h…

    Alors, je vous propose, afin de vous défouler un peu avant la fin des … vacances, de nous faire part des critiques que vous entendez à ce propos. Et des réponses que vous apportez.

     

    Etant jusqu’au 31 Août mi-temps, je vous laisse imaginer ce que je peux entendre (ou pas, c’est tellement bon aussi de dire par derrière).

     

    Voilà donc ce que je rétorque parfois : « Oui, cette année, j’ai posé des congés du 4 juillet au 1er septembre. J’ai voulu en garder un peu pour plus tard ! Deux semaines en octobre, deux semaines pour Noël, deux semaines en Février et deux autres en Avril ! »

     

    Bon, si tu préfères profiter encore des « bip » au lieu de commenter cet article, je ne t’en veux pas sarcastic

     

     


    14 commentaires
  •  

    Une trousse pleine de stylos rouges

     

    Voilà quelques mois que je me pose la question (et là tu te dis « si elle n’a que ça à penser ! »).

    Non, cela n’envahit pas mes jours et mes nuits mais quand même…

     

    Au moment des commandes en fin d’année scolaire dernière, avec mes collègues, on se demande si l’on a besoin de stylos pour le pot/la trousse qui est sur notre bureau de maicresse.

    Je me dis alors que non, c’est bon, j’ai encore deux stylos rouges d’avance.

     

    Ma dirloche, elle, corrige avec un gel violet je crois.

    Oui, pourquoi pas ?

    Et si on se rebellait aww  et que l’on ne corrigeait plus en rouge ?

    Le rouge serait-il traumatisant ? 

     

    Tu utilises quoi, toi ?

     

     


    17 commentaires
  • (article inspiré par Super-M (petit clin d’œil glassescaché derrière les lunettes de soleil, qui n'ont aucune utilité cet été))

    Tu as sûrement déjà du / es en train de / vas bientôt déballer tes cadeaux tes commandes !!!!

    Moi, c'est fait ! (vu la date de la commande, c'était inespéré !). Et tous les ans, comme ma Super-M, j'ai l'impression d'ouvrir mes cadeaux.

    "OHHHHH ! C'est vrai que j'avais commandé ça, dis donc ! C'est géniaaaaaaaaaaaallll !"

    "OHHHHH ! C'est quoi ce truc naz ! J'ai commandé ça !!??!! Moi !!!??? Pfffff !"

    De mon côté, je te présente le top 3 de mes achats :

    • Médaille de BRONZE : LE SOUS-MAIN plastifié (qui permet d'insérer des travaux en cours, des fiches volantes, un dessin en arts visuels, un aide-mémoire...

    Fournitures : C'est Noël !!!

    Fini le bordel bazar dans la case, adieu feuilles et PDT abimés par le bazar de la case !!!

    • Médaille d'ARGENT : LE STYLO 4 COULEURS (fini les échanges incessants de stylos, et même pas peur des tricheurs !)

    Fournitures : C'est Noël !!!

    Bon, petit bémol, mes PROPRES enfants m'ont fait comprendre que dans la classe, le cliquetis du changement de couleur pouvait être vite énervant ! Bouhhhhh ! J'y avais pas pensé !

    • Médaille d'OR : L'AGRAFEUSE à bras (idéal lorsqu'on photocopie beaucoup en format livret et qu'on veut agrafer pour éviter les feuilles volantes. Certaines photocopieuses le font déjà... Pas la mienne !)

    Fournitures : C'est Noël !!!

    THE FLOP : L'agrafeuse de poche (mais pourquoi j'ai commandé un truc pareil, moi !!!!! Ridicule ! Minus ! Et en plus, pas d'agrafes adaptées !! GRRRRR !!!Du coup, je me retrouve sans agrafeuse classique (M'en fous, j'ai celle à bras ! lol)

    Fournitures : C'est Noël !!!

    Et toi ??? ton top 3 ??? ton flop ???


    25 commentaires
  • La veille de la rentrée, il y a ...

    - des enfants, stressés, qui ont peur de cette maitresse (ou ce maitre !) qu'ils ne connaissent pas, qu'ils vont découvrir, et, en plus, on leur a dit qu'elle était troooop sévère Madame Méchante !

    - des enfants, ni excités, ni stressés, ni rien, qui vont subir la rentrée demain, se remettre dans le bain, parce qu'il faut bien y retourner un jour...

    - des enfants, excités, heureux, qui trouvent les vacances trop longues, qui ont hâte de reprendre le chemin de l'école, qui ont préparé leur cartable (Violetta de préférence pour les filles) depuis le 1er aout et qui ont hâte d'avoir leur future maitresse (ou maitre, rhooo), Madame Géniale, qui est trooooop sympa !

    - des parents, tristounes à l'idée de voir grandir bébé Trucmuche qui rentre maintenant à la maternelle, qui vont pleurer en le posant en classe le lendemain (plus que bébé Trucmuche d'ailleurs, qui découvrira pleeeeeeeeeein de jeux et de copains !)

    -des parents, fiers de voir rentrer Grand Trucmuche au CP, le laisseront au portail, la larme à l'oeil avec cette once de fierté de tout parent...

    -des parents, qui s'imaginent déjà en retard, qui poseront Trucmuche (petit ou grand) à la va-vite et s'en iront en courant (ou en voiture, faut pas pousser hein :D ) au travail avec cette culpabilité de tout parent...

    -des parents, qui trépignent, trop heureux de se retrouver après deux mois de séparation (troooop duuuuuuur !) et qui ont hâte de papoter jusqu'à la récré devant le portail de l'école pour se raconter les vacances, et les cancans sur la nouvelle maitresse (ou le nouveau maitre, rhooo !) qui vient d'arriver (et qui est peut etre enceinte, hein, mais chut, mais pfff, comment ils vont faire les cm2 hein ??)

    Mais il y a aussi...

    - des enseignants (voilà, comme ça, ça englobe femmes... et hommes happy), stressés, à l'idée de découvrir de nouveaux élèves qu'ils ne connaissent pas, et, en plus, on leur à dit que Petit Bidule, piouuuuuuuuf, il est super chaud à gérer !

    - des enseignants, déçus de voir leurs 2 mois de vacances déjà écoulés, qui subiront la journée du lendemain mais qui finalement, seront vite de nouveau dans le bain...

    - des enseignants, excités, heureux, qui reprennent le chemin de l'école, dépoussièrent leur cartable, préparent leur trousse avec les nouveaux stylos rouges achetés pour l'occasion, et se réjouissent de retrouver une classe, des élèves, pour dix mois riches en émotion(s)...

     

    Et bien moi... je suis dans les trois dernières catégories... Sauf que je n'ai pas racheté de stylos rouges, car j'en ai déjà une cargaison ! happy

     

    Et toi ?

     

     


    20 commentaires
  • On m'a toujours dit que l'on pouvait envoyer se faire foutre quelqu'un en le vouvoyant.

    (Pardonne-moi ce langage abrupt !)

     

    Voilà un nouveau questionnement, pour toi, PE. Quid de la politesse et du respect dans ta classe ?

    Pour toi, passe-t-il par le vouvoiement ?

    Face à mon préambule, je pense que tu peux lire clairement mon avis.

    Jeune maitresse bien dans ses Converse-Gémo-presque-pareilles-que-les-vraies-mais-en-moins-cher, j'ai beaucoup de mal à me faire vouvoyer.

    Je dis à mes élèves qu'ils peuvent choisir de me vouvoyer ou de me tutoyer. Certains ont l'habitude de vouvoyer les adultes, d'autres non.

    Mais, y a-t-il plus de respect dans le vouvoiement ?

    Est-ce que, nous, pauvres adultes qui les cotoyons au moins 6h par jour, n'avons pas droit à une relation privilégiée basée sur la confiance, le respect, même avec un tutoiement ?

     

    Voilà, je te laisse commenter...


    20 commentaires
  • Les devoirs à la maison !

    Le sujet préféré de mes copines qui rentrent (encore plus que moi) tard le soir.

    L’une, coiffeuse, s’arrache les cheveux smiley avec son fils qui galère sur ses tonnes d’exercices. Une autre copine dit y passer ses dimanches après-midis (miam !). Une troisième me raconte les hurlements de l’enfant/des parents au moment des devoirs.

    Lors de ma « réunion de rentrée », ma collègue (qui faisait mon complément) et moi avions lancé le débat avec les parents d’élèves : pour ou contre les devoirs ?

    Seules deux familles avaient répondu être pro devoirs ! Et après discussion en aparté, l’une des deux avait levé la main parce qu’elle pensait que les autres élèves en avaient besoin mais pas le sien. Gloups.

     

    Résultat : un papa à convaincre, mais un papa convaincu du bien-fondé de ces fameux devoirs.

     

    Alors, oui, nous avons sorti les arguments :

     

    · Elèves fatigués le soir

    · Inégalités sociales

    · Quelle suite aux exercices faits à la maison : corriger collectivement ? seulement ceux qui disent avoir fait seuls ?

    ·  Pas aux parents de faire travailler les élèves

    Ce sont d’ailleurs ceux-là mêmes qui sont développés dans ce dossier (que je ne connaissais pas jusqu’à hier) réalisé par l’Inspection académique du Nord en 2006 : 

    Les devoirs à la maison !

    Je me rappelle avoir vu lors de mes inspections que le cahier de textes de mes élèves était consulté par l’IEN.  

    Mais qu’en dit notre nouveau Ministre ? Avec des journées de classe moins longues, les enfants sont-ils aptes après l’école à faire encore des devoirs écrits ?

     

    Et vous ? Votre position ? Votre pratique en tant que P.E. ? En tant que parents peut-être ? 

     

     


    22 commentaires
  • Pour changer, gros questionnement.

    Quoique un peu inutile puisque les commandes sont faites, mais bon, il est toujours bon de réfléchir pour les années à venir !

    Alors voilà,je t'explique. Je vais pas faire ma mystérieuse.

    Mon questionnement se porte sur "le cahier du jour".

    Moi, j'étais plutôt une adepte du classeur au cycle 3 (en étant "décharge" [quel joli mot...], plus simple d'emmener les fiches/feuilles à corriger...) pour les exercices "du jour".

    Mais quand on voit la capacité des élèves à s'organiser dans un classeur (au s'cours !), je suis quelque peu revenue sur ma position et cette année (rentrée 2013), j'ai décidé de prendre un cahier de maths et un cahier de français, 24 X 32, 96 pages.

    Résultat des courses : on est arrivé à peine à la moitié du cahier... Donc dans le genre gaspillage, pas mal !

    Cette année (rentrée 2014), je tente le "cahier d'activités". On va dire que c'est un cahier du jour, mais comme je n'y écrirais peut être pas tous les jours, je vais tester l’appellation "cahier d'activités". Un cahier 17 X 22 (oui, je passe d'un extrême à l'autre !) pour tous les exercices.

    De la poudre aux yeux ?

    Et toi, tu utilises quoi ? Et pourquoi ?


    8 commentaires
  • Deux façons de voir la question :

    1. Que peut-on y faire ? Rien, c'est ainsi : on doit une heure d'A.P.C par semaine à nos élèves.
    2. Que peut-on y faire ? = Quel contenu ?

    Certains proposent comme il y a quelques années de l'aide personnalisée, d'autres se lancent dans différents projets.

    De mon côté, j'essaie de profiter du petit nombre d'élèves pour utiliser les ordinateurs : travail des compétences du B2i (voilà qui peut faire plaisir à Super-V), exercices en ligne, saisie de textes...

    Cela a également un aspect ludique pour les enfants auxquels on a pensé pour cette période.

    Et vous ?

     

     


    4 commentaires
  •  

    Que prévoyez-vous pour nos enfants comme sortie scolaire ?

    Oui, les parents d'élèves veulent des sorties scolaires riches en contenu pédagogique

    C'est d'ailleurs pour certains, LA question qu'ils vont poser lors de la réunion de rentrée !

    Alors, voilà mon petit coup de gu**** à ce sujet. Histoire de vider mon sac avec des collègues, à défaut d'avoir lesdits parents sous la main. Lol.

    Car combien d'entre eux nous remercieront : 

    • d'avoir organisé la fameuse sortie,
    • d'avoir mis en place des actions pour financer le projet,
    • de s'être levés plus tôt ce jour-là, nous et nos enfants,
    • d'avoir payé la garderie péri-scolaire pour ses propres enfants matin et soir,
    • de se coucher parfois plus tard... ?

    Tout ceci avec le sourire (quand le chauffeur de bus a pensé au GPS !) parce que l'on est content de vivre cette journée spéciale avec nos élèves. Combien ? Une famille ? Quels parents ? Ceux qui sont enseignants et qui se rendent compte.

    Avec un peu de chance, une maman nous fera remarquer sérieusement que nous avons été de retour à 18 h 05 alors que nous avions écrit 18 h sur la note d'information !

    A moins que pendant le retour, les parents accompagnateurs aient prévenu tout le village par SMS que nous aurions une heure de retard. Sauf que l'on arrive à l'heure et c'est Bibi qui attends jusqu'à 22 h que les petits chérubins soient récupérés.

     

    Pff, que cela fait du bien !!

    Euh, que prévoyez-vous pour vos élèves comme sortie scolaire ? winktongue


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique