•  

    Apprendre à porter secours

    Si toutefois je m’évanouissais en apprenant que mon salaire allait augmenter (hormis grâce à un passage d’échelon), j’ai, comme toute maicresse de CM2, à faire valider à mes élèves l’attestation « Apprendre à porter secours ».

    Normalement, les compétences ont été travaillées tout au long de leur scolarité… dès la maternelle.

    Cela fait deux ans que personnellement, je fais appel à un secouriste de la protection civile que j’ai rencontré dans une école. Ce gentil bénévole vient pour la journée dans ma classe avec des diaporamas, vidéos et tutti quanti, mais aussi des couvertures et des téléphones obsolètes pour jouer le jeu à fond.

    Présentation de situations dans lesquelles sont des victimes (inconscience, brûlure, saignement etc), de la manière d’appeler à l’aide (composer le 15/le 18, donner son nom, le lieu dans lequel on se trouve, ce que l’on a fait pour la personne) puis mise en pratique des gestes qui sauvent.

    C’est ICI que c’est intéressant, surtout.

    Et là, je fais quoi ? J’évalue en mettant mes petites croix dans la case « sait mettre une personne inconsciente sur le côté » ou autre.

    Vient enfin le moment d’apposer ma signature au bas du document tant attendu par le collège (ah non, il s’en fiche sarcastic).

    Mais : est-ce gagné seulement quand c’est OK pour TOUTES les lignes de ce document de suivi ?

    Tu fais comment, dis ?

     

     

     

     

     


    7 commentaires
  • Suite à l'article de SuperM sur les outils pour l'enseignant et à quelques commentaires qui en ont découlé, je m'interroge sur ce que tu fais figurer sur ton cahier journal.

    J'ai crée l'an passé un cahier journal numérique, basé sur mon emploi du temps et sur les compétences des programmes.

    L'idée est de te le faire découvrir mais il faut que je l'adapte, que je le transforme pour qu'il puisse être exploitable par tous...

    Pour perfectionner cet outil très pratique (enfin, à mon sens !), j'ai besoin de toi. L'idée est de te le proposer pour voir s'il te semble utilisable, cohérent, efficace, ...

    Pour cela, dans cet outil, y figurent déjà :

    • la matière
    • La notion 
    • le listing des compétences de son niveau/ses niveaux

    Manque aujourd'hui :

    • l'horaire

    Y a-t-il d'autres choses que tu fais figurer sur ton cahier-journal et qui te semblerait pertinents ???

    A suivre : cet outil !


    8 commentaires
  • En voilà un article qui devrait faire plaisir à Super V ! ^^

    L'année prochaine, je vais essayer de faire écrire aux élèves les leçons de français (on verra pour les maths...).


    J'aimerais que certaines leçons soient sous forme de carte mentale, car je trouve que des notions s'y prêtent bien, alors que d'autres moins.

     

    Je pense déjà pouvoir en faire pour :

    - les natures des mots (général + chaque nature particulière : nom, déterminant, adjectif, verbe, préposition, adverbe, conjonction, pronom)

    - les fonctions des mots (général)

    - les compléments du verbe (général + distinction CO/CC)

     

    Mon but sera de faire une séance découverte, puis de leur demander de réfléchir à élaborer une carte mentale avec tout ce qui aura été dit à l'oral ou écrit au tableau.

    Je pense consigner tout cela dans un mémento que je relierai ou un cahier grand format.

     

    D'autres idées ? Des exemples ?


    6 commentaires
  • Et oui. Le moment tant attendu des PE et tant jalousé des autres... arrive à grands pas.

    LES GRANDES VACANCES !

     

    J'avoue, allez, j'avoue que mon esprit divague déjà vers d'autres cieux.

    Loin de la grammaire, de l'orthographe, des "je m'est trompé", "les feuilles il sont blanches" et tutti quanti.

     

    Mon esprit, il est actuellement à 3 choses :

    - qu'est ce qu'on s'entend bien avec les collègues, c'est chouette une équipe comme ça ! Et en plus, on garde notre super directrice ! glasses

    - pourvu que la danse pour notre spectacle de fin d'année ne soit pas (trop) pourrie cry

    - qu'est ce que je vais bien pouvoir modifier l'année prochaine pour que ça fonctionne encore mieux ?

     

    Et ouais. Prof 12 mois sur 12, la Super M. Et c'est pas 2 mois de vacances qui vont l'arrêter ! he

     

    Ah, et j'oubliais une 4ème chose... j'ai reçu la première partie de ma commande l'autre jour money


    2 commentaires
  • Après mes outils (plus jolis ?) pour la classe, je décide de publier mes outils pour la maitresse (oui, ou pour le maitre... wink2)

    Lire la suite...


    4 commentaires
  • Voilà quelques babioles pour rendre ta classe plus sympa (enfin, à mon gout... ! peut-être aussi au tien ?)

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Qui qui sait la réponse ?

    Pas mes élèves, en tout cas happy (ça fait 56 !)

    7 x 8, c'est LA bête noire de tout un chacun... Allez, avouez.

     

    Pour toutes les autres tables, il y a, je trouve, une astuce.

    La preuve :

    La table de zéro, ça fait toujours... 0. Fastoche.

    La table de un, ça fait toujours... le nombre en lui même.

    La table de deux, c'est le double du nombre, ça reste pas trop compliqué...

    Les tables de trois et quatre, à savoir par coeur, mais les nombres restent pas trop difficiles...

    La table de cinq, ça se termine toujours pas 0 ou 5. Ca limite un peu...

    La table de six, ah ah, ça se complique là, on fanfaronne moins, hein ? Il faut l'apprendre... et la mémoriser...

    Les tables de sept et huit, alors là, on tombe dans le désarroi le plus total... Hormis les apprendre par coeur (mais elles sont croooo dures à retenir !), je vois pas ce que je peux faire pour mes élèves...

    Et la table de neuf... oh miracle... Mes élèves m'ont appris (oui oui, ça marche dans les deux sens chez nous happy ), le méga-truc-de-la-mort-qui-tue ! On peut utiliser nos... MAINS ! Super rapide en plus...

    Tu mets tes deux mains ouvertes devant toi. Tu as 9 x 8 à trouver le plus rapidement possible.

    En partant de la GAUCHE tu comptes 8 doigts. Tu abaisses ce 8ème doigt.

    Et tu comptes combien tu as de doigts avant ce 8ème doigt (ce seront les dizaines), puis le nombres de doigts après (ce seront les unités).

    7 X 8

    Source image : http://villemin.gerard.free.fr/Calcul/Operatio/Table.htm

    LE TOUR EST JOUE !

    Si tu as d'autres astuces pour aider mes élèves à les mémoriser... je prends ! ^^


    8 commentaires
  • Il parait que l'on apprend de nos erreurs. Je suis convaincue.

    La dernière fois, j'ai laissé son doudou à ma fille dans les toilettes d'Ikéa. Elle l'a jeté par terre.

    Conclusion : Je ne laisserai plus jamais son doudou à ma fille dans les toilettes d'Ikéa. Mon erreur aura finalement été utile.

     

    Bref, bref, tout ça pour dire que nos élèves, et ben, c'est comme moi en tant que maman... Ils apprennent de leurs erreurs. Et donc de nos corrections, puisque ce sont elles qui les guident, à mon sens.

    Mon questionnement est donc basé aujourd'hui sur la correction.

    Comment corriger nos élèves ?

    Il y avait déjà le débat de la couleur, , mais il y a aussi la question du comment ?

    Comment être efficace dans sa correction, comment rendre la correction UTILE (ce qui la rendra donc pour le coup EFFICACE..), comment faire pour que la correction ne soit pas le moment où tout le monde se fait ***** ?

    Pour ma part, j'ai opté, vu mon faible effectif, pour la correction au bureau.

    Mes élèves, plutôt hétérogènes tant dans la rapidité d'exécution que dans leurs compétences, sont 15. Donc lorsque je lance un groupe sur des exercices, d'autres sur une leçon, et d'autres sur je-n-sais-quoi, ils finissent toujours en décalé et du coup j'ai le temps de corriger au bureau.

    Pour moi, je n'y vois que des avantages (enfin presque, j't'expliqu'rai !) :

    - l'élève voit directement son erreur puisque je la pointe sous son nez

    - je les fais se corriger un maximum de suite (et généralement ils savent la réponse...)

    - il y a la "pression" du "bien faire" puisque la maitresse est LA, elle corrige et l'élève est LA aussi... Le cahier rendu et corrigé plus tard, l'élève n'est plus là, donc la maitresse ne risque pas de le "gronder" (elle aura oublié, la vieille maitresse ! )...

    Le seul inconvénient, c'est que des fois, c'est un peu le salon de thé au bureau. Chacun vient, avec son cahier, s'accoude à la table d'outils et papote avec son voisin de file. Et blablabi et blablabla. Un peu gênant pour être concentrée au bureau !

    M'enfin. Je trouve que c'est un moindre mal, et j'essaie d'utiliser des trucs pour éviter le salon de thé. En tous cas, ça me correspond bien.

     

    A ton tour, lecteur de me faire partager ton expérience ! ^^


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires